Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/11/2016

La retraite de Sarkozy.

france forte barreaux.jpg

 

Il pleuvait.

Les sarkotrafiquants tremblaient dans leur liquette.

Pour la première fois Sarko baissait la tête.

Sombre jour ! Le nabo reculait brusquement

Laissant derrière lui un Barouin écumant.

Il pleuvait. Les coups durs tombaient en avalanches.

Après un coup de manche un autre coup de manche.

On ne connaissait plus les chefs ni le drapeau.

Hier Les Ripoublicains, et maintenant troupeau.

On ne distinguait plus les ailes ni le centre.

Il pleuvait. Les féaux se déchiraient le ventre,

Certains osant penser autrement que le chef

S’exposaient aux tourments des chevaux qu’on achève.

On attendait Juppé et c’est Fillon qui vînt

Repoussant Sarkozy sur les bords du ravin

Où, dans sa dure chute il allait disparaître.

Le « collaborateur » humiliait le « maître ».

Bravant la pluie, le vent qui secouait la France

Les électeurs de gauche firent la différence.

Saisissant l’occasion, en prenant leur panard,

Ils s’invitèrent en masse au banquet des droitards.

Leur but était très clair : éliminer le nain

Dès ce premier scrutin.

Péju, c’était écrit, devait tourner en tête,

Donc la seconde place cèlerait la compete.

Pour ce faire, il fallait pousser, la main au fion,

Le tristounet Fillon.

Et donc ainsi fut fait. Au fil de la soirée

Les résultats tombaient, les choses empiraient…

Non seulement Sarko n’était plus que troisième

Mais le fringant pépé n’était, lui, que deuxième !

Fillon, catho pétrit par les prêtres de Sarthe,

Caracolait devant. Athènes battait Sparte…

Et les bouchons sautaient chez tous les goguenards :

Quelques milliers de voix fusillaient le renard

Mais aussi, par le jeu d’un billard à trois bandes,

Éliminaient Hollande.

Ganelon risquait fort, s’il se représentait

Aux primaires de gauche, une déculottée

Au moins équivalente à celle du quincaillier !

Faute de match retour, pour eux deux, les vacances

Rendront pour quelques jours le sourire à la France !

Sourire qui sera un franc éclat de rire

Lorsque les méchants juges, avec juste raison,

Convoqueront Sarko pour bientôt le conduire

Vers la zonzon…

 

VictorAyoli

 

Illustration X - Droits réservés

 

11/10/2016

Primaires, à la primaire : Votez Sarko !

WC-SARKO.jpg
 

Françaises, Français,

Grosses niaises, gros niais,

Lèches-cul avachis mous de la cafetière

Venez voter pour moi, dans un mois, aux Primaires.

Vous connaissez déjà pour en avoir usé

Les ressources que j’ai pour vous sodomiser :

Faites de moi celui qui sera président

Pas celui des manards, pas celui des sans-dents

Mais celui de ces pauvres riches qu’on vilipende,

Et qui comptent sur moi, de peur qu’on ne les pende.

Si vous votez pour moi, vous ne serez pas déçu :

Sûr, je vous sucerai pire qu’une sangsue.

Je vous prendrai vos sous, toutes vos libertés

Je foulerai aux pieds votre société,

Car pour moi, peuple vil, ramassis d’imbéciles

Vous enfiler à sec n’est pas très difficile !

Lorsque je dis « pour moi », je dis surtout « pour nous »

Pour nous les maquereaux du Medef, les voyous,

Banquiers et assureurs, traders et financiers

Aidés par juges, flics, imams, rabbins, curés.

Car vous êtes si kons que vous votez pour nous !

Vous qui nous voyez grand, vous êtes à genoux !

Je vais vous manœuvrer en suscitant la peur

Vous voterez pour moi, et pour votre malheur !

Mon bilan est de plomb, mes idées sont infâmes

Vous voulez donc savoir quel sera mon programme ?

Je vais vous en donner les dix points principaux,

Du pipeau, des impôts, je vous fais un topo :

- Vous endetter beaucoup en augmentant les taxes,

Dépendance matérielle : docilité un max !

- accroître le chômage, truquer les statistiques,

Pour baisser les salaires, c’est toujours bien pratique.

- Contrôler les médias, l’internet, les réseaux

Pour vous manipuler en temps électoraux.

- Emmerder les blogueurs sans trêve et sans répits,

Les me (r) dias à ma botte et les autres au tapis.

- Contrôler cette peste que l’on nomme Justice

Afin que nos magouilles jamais ne se punissent.

- Casser les effectifs de la police utile

Car l’insécurité et la peur sont fertiles.

- Casser conjointement l’hôpital et l’école

Pour filer au privé ces fabuleux pactoles.

- Casser encore plus retraites et pensions :

Les assureurs privés financent nos actions.

- Laisser passer beaucoup d’émigrés clandestins

Pour casser le marché du travail des crétins.

- Favoriser au max toutes les religions :

Empêcher de penser, voilà la solution !

Françaises, Français !

Vous qui m’écoutez bavasser,

Débiles, imbéciles !

Vous baisez n’est pas difficile

Car vos représentants sont nuls et désunis

Vous donc serez punis !

Je renie mes idées, je mens comme je pète,

Je dis n’importe quoi tant je crains la défaite,

Car si je me démène, c’est que j’ai mes raisons :

Si je ne gagne pas, je finis en prison…

Pour gagner je sais faire flèche de tout bois

Même des plus pourris tant je suis aux abois.

Françaises, Français,

Grosses niaises, gros niais,

Peuple vil, peuple kon, ramassis d’imbéciles

Qui tendaient votre cul pour que l’on vous enfile,

Je compte sur la peur, j’espère des cata

Pourquoi pas, après tout, un petit attentat

Pour que vous rejetiez, en tremblant, l’espérance

Et vous réfugier dans un vote bien rance !

Bourricotes, Bourricots

Votez Sarko !

 

Illustration: merci à Karine Villard

 

06/09/2016

Bientôt des oranges pour Sarko ?

carte de gros con.jpg

 

Écoutez-les piailler toutes ces pies bavardes !

Écoutez « s’offusquer » les hordes combinardes !

Herzog et Pèchenard qui hurlent au complot

Ourdi par le Parquet pour tuer leur charlot.

Leur cervelle est plus sombre, encor, que leur plumage

Tant leurs cris de putois empestent l’enfumage.

Ils guerroient pour leur chef, ces tristes condottieres,

Ces soldats de salon, guerriers de pissotières.

Leur chef, leur donneur d’ordre, bien sûr c’est Sarkozy,

Un « guide » dont l’honneur sent plutôt le moisi.

Ils grenouillent en chœur, ces curieux branquignoles

Pour l’as des coups fourrés, le roi des casseroles !

Et tout le tintamarre orchestré par Waukiez

N’a qu’un unique but : enfumer et tromper

L’électeur populaire par les médias complices,

Radios, canards-laquais et télés castratrices.

Ce qu’il faut occulter, pour ces tristes faux-culs

Ce sont les casseroles que Sarko traîne au cul,

Qui lui valent d’avoir une flopée de juges

Et qui vont déboucher sur un sacré grabuge !

L’affaire Bettencourt, les sous de Kadhafi,

Les sondages bidon, puis l’affaire Tapie,

Le trafic d’influence et la compromission

Sans vergogne, jusqu’à la Cour de Cassation !

Sans oublier les attentats de Karachi

Au temps où guerroyaient Balladur et Chichi.

Mais voilà que revient l’affaire Bygmalion

Petit détournement de vingt-trois millions

Faisant plus que doubler les comptes de campagnes

D’une élection perdue, et ça, ouais ! Ça l’encagne !

- Chouchou, dit Carlita, tu auras des oranges

Si tu vas en prison. Et des slips de rechange !

 

VictorAyoli

 

Illustration X – Droits réservés

 

 

 

 

 

 

23/08/2016

Sarko : le retour.

sarko clown casquette.jpg

 

Approchez ! Approchez ! Barjottes, barjots.

Vous aimez les promesses ?

Oui !

Vous aimez les mensonges ?

Oui ! Euh ! Pas trop…

Vous voulez du pouvoir d’achat ?

Oui !

Moi non plus.

Vous aimez le chômage ?

Oui… ? NON !

Moi, oui.

Vous aimez le flicage généralisé ?

Oui… ? Euh ! NON !

Vous aimez mes amis escrocs du Fouquet’s qui vous font les poches ?

Oui… ? Euh ! NON !

Vous exécrez la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ?

Votez pour moa !

Vous souhaitez travailler plus pour gagner moins ?

Votez pour moa !

Vous souhaitez foutre en l’air ce qui reste des services publics ?

Votez pour moa !

Vous souhaitez partir à la retraite à 75 ans ?

Votez pour moa !

Vous souhaitez payer plus chers vos médicaments ?

Votez pour moa !

Vous souhaitez que les diktats de Merkel passent sans consultation nationale ?

Votez pour moa !

Vous détestez la Sécurité sociale et vous préférez le tout sécuritaire ?

Votez pour moa !

Vous rêvez d’une société « à la Grecque » façon Junker-Merkel ?

Votez pour moa !

Vous êtes pour des interventions militaires diverses et variées (Syrie, Iran après Afghanistan et Libye) mais toujours à la botte des États-Unis ?

Votez pour moa !

Vous pensez que la laïcité telle qu’elle existe actuellement ne fonctionne pas ?

Votez pour moa !

Vous êtes pour plus de place des conceptions religieuses dans la vie politique ?

Votez pour moa !

Vous acceptez de vous mettre à plat ventre devant les agences de notations, les fonds de pensions et les banques ?

Votez pour moa !

Vous aimez Gattaz et les vautours du MEDEF ?

Votez pour moa !

Vous aimeriez voir un type qui a trahi tout le monde revenir au pouvoir ?

Votez pour moa !

Vous croyez que mes mea culpa et mes postures « populaires » sont sincères ?

Votez pour moa !

Vous souhaitez que l’on vous refasse le coup de la fracture sociale ?

Votez pour moa !

Vous rêvez d’élections où les votes se feraient sur des machines et où le dépouillement serait incontrôlable ?

Votez pour moa !

Vous pensez que l’écologie « ça commence à bien faire » ?

Votez pour moa !

Vous voulez des flics partout et de la justice nulle part ?

Votez pour moa !

Vous voulez des tribunaux d’exception ?

Votez pour moa !

Vous voulez que la politique qui a foutu le pays dans le trou de 2007 à 2012 revienne mais en pire ?

Votez pour moa !

Vous voulez encore croire à mes mensonges de circonstances ?

Votez pour moa !

Vous voulez des belles paroles, des belles résolutions mais RIEN derrière, aucune action ?

Votez pour Moa !

Vous voulez une politique encore pire que celle de François Rantanplan ? Si, si ! Je suis capable de faire pire.

Votez pour moa !

Je vous ai déjà endoffé pendant cinq ans. Vous avez aimé ?

Oui… ? Euh ! Non, pas trop…

Alors VOTEZ pour moi ! Je vous fournirai la vaseline !

 

Photo X - Droits réservés

 

 

10:35 Publié dans actualités, humour, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarko

17/02/2016

Au bistro de la toile : mani pulite, primaire à gauche, plus grand verre du monde

Buveurs pour net.jpg

 

 

- Oh ! Victor. T'as vu : les petits juges, ils n'ont pas peur des puissants ! Et voilà que je te fout en examen Microlax 1er, et voici que je te perquisitionne chez le Borgne ! Ils nous font la mani pulite à la française ou quoi ?

 

- Si ça pouvait être vrai Loulle. Si ça pouvait être vrai... « Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime, et la loi qui affranchit » qu'il a dit le citoyen Lacordaire. Et étant curé, il en connaissait un bout sur l'écrasement des faibles par les forts... Ah ! Sarko « mis en examen », c'est-à-dire inculpé, c'est tout de même assez jouissif. Ce gougnafier s'est toujours cru tout permis. Et voilà que quelques magistrats sourcilleux le remettent à sa place : celle d'un délinquant. Accusé de « financement illégal de campagne ». Un dépassement de presque le double du montant permis (22 millions). Et s'il avait été élu en 2012 ? Grâce à une campagne truquée, illégale ? Voilà qui lui file un sacré coup de tatanes dans les miches au « Revenant ». Encore que... Il y a bien des électeurs qui votent et revotent pour les Balka. Alors...

 

Quant au Borgne, la perquise devient une habitude chez lui. Ses bureaux ont été visités par les flics et les juges deux fois en novembre dernier, et cette semaine encore. Cette fois, les poux qu'on lui cherche dans la tignasse concernent une vingtaine d'assistants parlementaires du FN qui seraient payés par l'Assemblée de Strasbourg mais consacreraient plus de temps au parti qu'à l'Europe... Voilà qui s'ajoute à des histoires pas claires de déclaration de patrimoine truqué, et aussi de bisbilles familiales avec sa chère fifille. Ça fait du boulot pou ses avocats !

 

- Autre chose. Cette primaire. Á gauche je veux dire. Elle aura lieu ou pas ?

 

- Qui lo sa ? François... Ben, son entourage n'en veut pas .« Pensez donc. Vous voyez le Président débattre avec Larouturou sur i-Télé ou sur RMC ? » Pourtant d'autres, parmi les grenouillards de son entourage pensent qu'il devra bien se résoudre à « y aller ». Á condition que, s'il remporte la primaire, tous se rallient à sa candidature. Parce que, à la différence de Valls, François est convaincu que, sans les voix des frondeurs et des communistes, il est sûr de perdre... Une seule candidature de plus à gauche et c'est foutu pour lui. Méluche, lui, a déjà tranché : il ira à la présidentielle tout seul... Pathétique. Le combat de trop ? Possible. Taubira ? Elle pourrait être celle qui les mets tous d'accord. Mais elle a dit qu'elle n'irait pas à la primaire... Sans elle, pas de « Podemos » à la française. Pas d'espoir pour le « peuple de gauche ». Mais les espoirs du « peuple de gauche », manifestement, ils s'en branlent tous et toutes. Seules comptent leurs petites carrières. Porco Dio !

 

- Tè ! Pour changer, j'ai une bonne nouvelle, Victor.

 

- Allez, accouche, mastroquet de mon cœur.

 

- Ben voilà: Les Chinois vont mettre en place le plus grand télescope du monde. Il fera 500 mètres de diamètre. Près du double du champion actuel, le télescope d'Arecibo, à Porto-Rico qui n'en fait que 300. Un télescope, c'est essentiellement un miroir concave, c'est-à-dire légèrement creux. Un verre quoi ! Et alors, écoute-moi bien Victor : D'après un scientifique cité par le canard britiche The Gardian, « s'il était rempli de vin, chacun des sept milliards d'habitants de la planète pourrait s'en servir cinq bouteilles ! »

 

- Ben effectivement, voilà une nouvelle réconfortante ! Allez, j'ai le clapoir qui grippe : mets ma tournée !

 

- Mes verres sont moins volumineux que celui des Chinois, mais je les remplis sans faux-col de bon rouge bien de chez nous ! Á la nôtre !



30/10/2015

Sarko : Bons baisers de Moscou.

sarkoleon.jpg

 

 

Françaises, Français, mes chers compatriotes.

Je reviens de Russie où j’ai accepté de parler – moi – avec mon ami Vladimir. Il en a convenu avec moi : l’heure est grave. L’Europe tremble sur ses bases, le monde se déchire, la misère guette, la guerre rode. Et mes talonnettes me font mal… 

Oui mais…  

Oui mais la France, dans les circonstances les plus dramatiques de sa glorieuse histoire, a toujours su trouver son sauveur, a toujours su relever la tête et renverser les obstacles grâce à ces hommes providentiels de qualité exceptionnelle qu’elle génère.

Clémenceau, Jaurès, De Gaulle, Coluche… Je salue ces grands hommes qui ont sauvé la France éternelle lorsqu’elle était au bord de l’abime. Comme eux, moi, Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, face à l’abime, je vous propose, mes chers compatriotes, de faire un pas en avant ! 

Dans un moment d’égarement, vous m’avez préféré un ectoplasme invertébré. Vous voyez le résultat. Pourtant, le bilan dont je peux m’enorgueillir n’est-il pas suffisamment éloquent ?

Qui a obtenu le formidable record de 4,4 millions de chômeurs ? Moi. Battu par l’Usurpateur, il est vrai, mais avec mes méthodes !

Qui a doublé la dette de la France, la portant à près de 2000 milliards ? Moi.

Qui a atteint des déficits commerciaux record? Moi.

Qui a fait baisser efficacement votre pouvoir d’achat ? Moi.

Qui a largement aggravé l’accès à la santé ? Moi.

Qui a saccagé avec constance et opiniâtreté les services publics ? Moi.

Qui a augmenté l’insécurité ? Moi.

Qui a fait exploser la précarité ? Moi.

Qui a laminé la culture, les loisirs, l’art de vivre ? Moi.

Qui a fliqué toute la population ? Moi. Encore que l’Autre fasse fort de ce côté…

Qui a instauré la brillante république des copains et des coquins ? Moi.

Qui a vendu les bijoux de famille de la France aux glorieux humanistes du Fouquet’s ? Moi.

Qui, en ramenant la France dans le commandement intégré de l’Otan, a ravagé l’héritage gaulliste d’indépendance du pays et a mis la France au rang de larbin des Zétazuniens ? Moi.

Qui a aboyé et bougé la queue pour plaire en se mettant à plat-ventre devant l’Allemagne de  Madame Merkel ? Moi. Quoique Flamby fait fort aussi à ce niveau…

Qui a donné aux jeunes Français l’opportunité de se faire tuer pour rien en Afghanistan, pas comme l’autre qui s’entête à gagner des guerres en Afrique ? Moi.

Qui a aidé, grâce à notre glorieuse armée et avec vos économies, les « rebelles » libyens à instaurer un état islamiste grâce auquel les femmes apprécient maintenant le bonheur de ne pas risquer de coups de soleil sous la burqa et de vivre en harem sous la charia ? Moi.

Qui a donné une saine occupation au Sahel à toutes les bandes qui ont pillé les arsenaux de Kadhafi ? Moi.

Qui a ouvert toutes grandes les portes de l’émigration invasive de l’Europe en semant le chaos en Libye ? Moi.

Qui est le roi des « affaires » : L'affaire Karachi Gate , l'affaire Takieddine, l'affaire Bettencourt, l'affaire Woerth (l'hippodrome de Compiègne), le scandale de Tapie, l'affaire Clearstream, les affaires Wildenstein, les voyages de Michèle Alliot-Marie en Tunisie, le scandale Joyandet, la nomination de Jean Sarkozy, les cigares de Christian Blanc, les condamnations d'Hortefeux, la légion d'honneur du couturier de Sarkozy, la légion d'honneur de l'expert comptable d'Éric Woerth, la légion d'honneur de Jacques Servier, la légion d'honneur de Patrick de Maistre (gestionnaire des Bettencourt), le scandale de Georges Tron, l'espionnage du Monde, le fiasco et le coût des vaccins contre le H1N1, la circulaire Hortefeux sur les Roms, l'espionnage de Médiapart, l'affaire des fadettes, la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers, etc. etc. Moi !

Qui… ?

Qui… ?

Qui… ?

 

Moi!

Moi!

Moi!

 Il suffit d’ouvrir les yeux, Françaises, Français, pour se rendre compte de l’énorme réussite qu’a été mon quinquennat. Comparez plutôt à Flamby qui appauvrit les riches et marie les pédés. 

Ne suis-je pas l’homme providentiel que le monde attend ?

Française, Français, n’ayez pas peur, je suis là.Je suis prêt à vous aimer une fois de plus, profond et sans vaseline !

Vile la République !

Vile la France !

Vive Moi !

 

  

Illustration X – Droits réservés

 

24/04/2015

Plus républicain que moi, tu meurs !

contourner les merdes.jpg

 

 

Non, mais écoutez-le, le roi des casseroles,

S’agiter, éructer, s’étourdir de paroles

Sa nouvelle marotte, à ce triste coquin

C’est de se conjuguer au mot « Républicain ».

 

Jeter sous le tapis les montagnes d’« affaires »

Pour sortir son parti des marches de l’enfer

En en changeant le nom pour un sigle plus noble

Voilà donc la magouille inventé par l’Ignoble

 

Il prétend, sans vergogne, confisquer, le faquin,

Un terme emblématique : le mot « Républicains »

Sous-entendant par là que, hors de sa mouvance

 

Les fils des Sans-culottes ne sont que plèbes rances,

Ce mot « Républicain » né au son du canon

Sera-t-il salopé par ce voleur de nom ?

 

Photo X - Droits réservés

 

01/12/2014

L'adresse à la Nation de Nicolas Sarkozy (enfin, presque...)

kasstoipovconvx0.jpg

 

 

Á l'UMP, nous accomplissons ce que nous promettons.

Seuls les imbéciles peuvent croire que

nous ne lutterons pas contre la corruption.

Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous :

L’honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.

Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que

les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.

Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que

la justice sociale sera le but principal de notre mandat.

Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que

l'on puisse continuer à gouverner

avec les ruses de la vieille politique.

Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que

soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences

nous ne permettrons d'aucune façon que

nos enfants meurent de faim

nous accomplirons nos desseins même si

les réserves économiques se vident complètement

nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que

vous aurez compris qu'à partir de maintenant

nous sommes avec Nicolas Sarkozy, cet homme nouveau.

 

 

Vous avez bien lu ? Alors recommencez, mais en partant de la dernière ligne et en remontant !

 

Illustration: merci à Jiho

 

12/11/2014

Ubu-Sarko et Ubu-Françoa. Mais kikinouzami des guignols pareils ?

Ubu-Roi photo personnages.jpg

 

 

Mais kikakassé le mur de Berlin ?

C’est Ubu-Sarko !

Mais kikamarché sur la Lune ?

C’est Ubu-Françoa !

Mais kikadécouvert la Relativité ?

C’est Ubu-Sarko !

Mais kika-inventé le cassoulet ?

C’est Ubu-Françoa !

Mais kika-inventé l’imprimerie ?

C’est Ubu-Sarko !

Mais kikakassé le vase de Soisson ?

C’est Ubu-Françoa !

Mais kika-écrit La princesse de Clèves ?

C’est Ubu-Sarko !

Mais kika inventé la boussole ?

C’est Ubu-Françoa !

Mais kike, s’il avait inventé la poudre

Elle ne pèterait pas fort ?

C’est Ubu-Sarko !

Et kiki tire des plombs sur la comète ?

C’est Ubu-Françoa !

Et kiki transcende la konnerie ?

C’est Ubu-Françoa et Ubu-Sarko !

Mais kika donné les clefs de la baraque

Á ces deux comiques troupiers ?

C’est nous les cocus-électeurs…

Et kiki ricane dans sa barbe ?

C’est la Bête

Que notre stupidité fait renaître…

 

 Illustration X - Droits réservés

 

03/10/2014

Microlax-Sarko: Le retour...

sarko caillera.jpg

 

 

Françaises, Français, mes chers compatriotes.

 

L’heure est grave, l’Europe tremble sur ses bases, le monde se déchire, la misère guette et la guerre rode. Et mes talonnettes me font mal…

 

Oui mais…

 

Oui mais la France, dans les circonstances les plus dramatiques de sa glorieuse histoire, a toujours su trouver son sauveur, a toujours su relever la tête et renverser les obstacles grâce à ces hommes providentiels de qualité exceptionnelle qu’elle génère.

 

Clémenceau, Jaurès, De Gaulle, Coluche… Je salue ces grands hommes qui ont sauvé la France éternelle lorsqu’elle était au bord de l’abime. Comme eux, moi, Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, face à l’abime, je vous propose, mes chers compatriotes, de faire un pas en avant !

 

Dans un moment d’égarement, vous m’avez préféré un ectoplasme invertébré. Pourtant, le bilan dont je peux m’enorgueillir n’est-il suffisamment éloquent ?

 

Qui a obtenu le formidable record de 4,4 millions de chômeurs ? Moi.

Qui a doublé la dette de la France, la portant à près de 2000 milliards ? Moi.

Qui a atteint des déficits commerciaux record? Moi.

Qui a fait baisser efficacement votre pouvoir d’achat ? Moi.

Qui a largement aggravé l’accès à la santé ? Moi.

Qui a saccagé avec constance et opiniâtreté les services publics ? Moi.

Qui a augmenté l’insécurité ? Moi.

Qui a fait exploser la précarité ? Moi.

Qui a laminé la culture, les loisirs, l’art de vivre ? Moi.

Qui a fliqué toute la population ? Moi.

Qui a instauré la brillante république des copains et des coquins ? Moi.

Qui a vendu les bijoux de famille de la France aux glorieux humanistes du Fouquet’s ? Moi.

Qui a ramené la France au rang de larbin des Zétazuniens de l’Otan ? Moi.

Qui a aboyé et bougé la queue pour plaire en se mettant à plat-ventre devant l’Allemagne de  Madame Merkel ? Moi.

Qui a donné aux jeunes Français l’opportunité de se faire tuer pour rien en Afghanistan, pas comme l’autre qui s’entête à gagner des guerres en Afrique ? Moi.

Qui a aidé, grâce à notre glorieuse armée et avec vos économies, les « rebelles » libyens à instaurer un état islamiste grâce auquel les femmes apprécient maintenant le bonheur de ne pas risquer de coups de soleil sous la burqa et de vivre en harem sous la charia ? Moi.

Qui a donné une saine occupation au Sahel à toutes les bandes qui ont pillé les arsenaux de Kadhafi ? Moi.

 

Qui… ?

Qui… ?

Qui… ?

 

Moi!

Moi!

Moi!

 

Il suffit d’ouvrir les yeux, Françaises, Français, pour se rendre compte de l’énorme réussite qu’a été mon quinquennat. Comparez plutôt à Flamby qui appauvrit les riches et marie les pédés.

 

Ne suis-je pas l’homme providentiel que le monde attend ?

 

 

Française, Français, n’ayez pas peur, je suis là. Je suis prêt à vous le mettre une fois de plus profond, et sans vaseline !

 

Vile la République !

 

Vile la France !

 

Vive Moi !

 

 

Primidi 11 vendémiaire 223

 

Illustration X – Droits réservés

 

03/07/2014

« T’en fais pas mon Chouchou. Je t’apporterai des oranges ! »

sarkozy-garde-a-vue-lasserpe.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Merde, qu’est-ce qu’il m’arrive… ? Moi, mis en examen !

Comme un syndicaliste, un voyou, un pékin…

T’entends ça Carlita. Et pourquoi ? Oui, pourquoi ?

Pour trafic d’influence. Est-ce bien adéquat ?

En plus pour corruption. C’est quoi ça Carlita ?

- Le Robert dit des trucs pas jolis mon béta :

« Avilissement, pourriture, putréfaction,

Vice, pots-de-vin, bakchich, prévarication… »

Où ont-ils trouvé ça tous ces juges bâtards 

Qui veulent me coincer, m’envoyer au mitard ?

- Tu sais bien mon chouchou, c’est avec leurs écoutes

- C’est pas moi, c’est Bismuth ! Pfff ! Tiens, ça me dégoute.

Soupçonner ma campagne d’avoir été payée

Par du fric Kadhafi ? Alors ? C’est l’amitié !

Puis, l’ami Mouammar, c’est pas demain qu’il parle !

Je m’en suis occupé, il fera plus le marle !

Et « trafic d’influence », non mais c’est quoi ce truc ?

Eh ! Mon pote Azibert, ce n’est pas un trou duc.

Tu vas voir Carlita, je vais me les farcir

Ces deux juges gaucho, qui font qu’à me noircir.

- Comment Nico ? Farcir ? Tu coucherais avec ?

Attention là, Chouchou, tu touches à mon bifteck !

- Meu non ! Meu non enfin. C’est façon de parler.

Quand je dis « les farcir », ça veut dire « blackbouler ».

Je suis allé chez Bouygues, et puis chez Lagardère.

Gueuler qu’on me salit pour me foutre parterre,

Me poser en victime, parler d’acharnement,

De complot orchestré par l’Autre garnement,

Leur foutre dans la gueule Jérôme Cahuzac,

Ces pleutres, ces gauchos, tous dans le même sac.

- Attention mon Chouchou, ces deux juges pittbull

Vaut mieux pas leur tomber entre les mandibules !

Attends, tous tes amis vont crier au complot

Pour déconsidérer ces juges virago…

- Les amis politiques, Carlita, j’vais te dire,

Quand tu es dans la merde, ce sont ceux-là les pires !

- T’en fais pas mon chouchou, tu auras des oranges

Si tu vas en prison. Et des slips de rechange.

 

 

Quartidi 14 messidor 222

 

Illustration : merci à Lasserpe

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Où se trouve la plus petite prison de France ?

 

 - Dans la tête de Sarkozy, Il n'y a qu'une seule cellule.

 

22/05/2014

Quand le teckel bouge la queue devant Merkel

ubu sarko.jpg

 

 (Ça se chante sur l'air du "Tord boyaux" de l'ami Pierrot)

 

Il a ouvert sa gueule de blaireau

Dans l’ Parisien et au Figaro

Dans Le Point aussi, et même chez les Boches

Le nabot nous refait son cinoche.

Il vient raconter comment fair’ l’Europe

Pendant cinq ans était-il myope

Lui qui a baisé

Le « Non » des Français

Il ferait bien mieux de s’écraser.

 

Chez les blaireaux

Le patron s’appelle Sarko

Avec Copé et Fillon

Ils nous prenn’ pour des couillons

 

 

Il s’agit d’un parti bien crado

Où s’agglutinent les faisandeaux,

Requins et vautours, champions de l’embrouille

Des klampins qui s’en mettent plein les fouilles

Y a tous les parasites du Fouquet’s

A l’affut de pognon à piquer

On y croise les philanthropes du Medef

Qui tirent les ficelles avec benef

 

Chez les blaireaux

Le patron s’appelle Sarko

Avec Copé et Fillon

Ils nous prenn’ pour des couillons

 

 

Sarko fait des pipes à Bismerkel

Lui qui s’est comporté en teckel

Cinq ans aux affaires, il l’a laissé faire

Pour qu’le pognon aille aux actionnaires

Il l’a aidée à tuer les Grecs

Il nous l’a mis profond et à sec

Et maintenant il donne des leçons

Et prend les gens pour des paillassons.

 

Chez les blaireaux

Le patron s’appelle Sarko

On t’a assez vu, fumier,

Retourne dans ton terrier

 

 

(Merci à l’ami Pierrot !)

 

Tridi 3 prairial 222

 

Illustration X – Droits réservés


 

14/03/2014

Sarko, Taubira... Ecoute ! Ecoutes !

roquet.jpg

 

 

Ecoutez aboyer ces roquets revanchards,

 Ecoutez « s'offusquer » ces visqueux combinards !

 Copé évidemment, le roi des surfactures,

 L’ineffable Jacob, cette caricature

 De barbeau de quartier, et puis Mariani

 Rivalisant de fiel avec Eric Ciotti...

 Leur cervelle est plus sombre, encor, que leur plumage

Tant leurs cris de putois empestent l'enfumage.

Ils guerroient pour leur chef, ces tristes condottieres,

Ces soldats de salon, guerriers de pissotières.

Leur chef, leur donneur d'ordre, bien sûr c'est Sarkozy,

Un « guide » dont l'honneur sent plutôt le moisi.

Ils grenouillent en chœur, ces curieux branquignoles

Pour l'as des coups fourrés, le roi des casseroles !

Ils tremblent tous de peur devant les bandes-son

Que l'ami de Sarko, le sinistre Buisson,

A laissé, l'imprudent, partir dans la nature,

Pour l'apprenti barbouze, une sacrée bavure !

Et tout le tintamarre orchestré par Copé

N'a qu'un unique but : enfumer et tromper

L'électeur populaire par les médias complices,

Radios, canards-laquais et télés castratrices.

Ce qu'il faut occulter, pour ces tristes faux-culs

Ce sont les casseroles que Sarko traîne au cul,

Qui lui valent d'avoir une flopée de juges

Et qui vont déboucher sur un sacré grabuge !

L'affaire Bettencourt, les sous de Kadhafi,

Les sondages bidon, puis l'affaire Tapie,

Le trafic d'influence et la compromission

Sans vergogne jusqu'à la Cour de Cassation !

Sans oublier les attentats de Karachi

Au temps où guerroyaient Balladur et Chichi.

Mais la presse-purée et son public de rats

Préfère matraquer...Madame Taubira...

 

VictorAyoli

 

Tridi 23 ventôse 222

Illustration X – Droits réservés

 

 

 

 

 

10/03/2014

Au bistro de la toile : semaine « cruciale » !

chimulus bistro copie.jpg

 

 

 

- Alors Victor, on attaque parait-il une semaine « cruciale ». Pour la sarkozie, véritable perversion de nos institutions, pour la Crimée, haut lieu de la gesticulation internationale, pour les bonnets rouges bretons, caricatures d'une « révolution » de pissotière...

 

- Tu l'as dit Loulle. La sarkozie s'agite comme un bourricot auquel on a mis un piment dans le cul ! Espionné par son Raspoutine de consommation courante le phare de la galaxie ! Ecouté légalement par la Justice avec son bavard préféré, alors qu'eux-mêmes communiquent entre eux avec des portables ouverts sous des faux noms, comme font tous les voyous, maquereaux et autres trafiquants. Mouillé jusqu'au cou dans d'innombrables histoires vaseuses de financements de campagne et autres joyeusetés...

 

- Avec les casseroles qu'il se trimbale, leur « duche » devraient pouvoir se recycler en ouvrant une quincaillerie !

 

- Pour la Crimée Loulle, on a affaire a un match entre des joueurs de belote et un joueur d'échec. La Crimée est et restera sous domination russe et c'est normal. Pour des questions historiques et affectives : les Russes ont laissé un million de mort – 1 million, Loulle ! - pour garder Sébastopol lors de la dernière guerre mondiale. Ce n'est pas pour refiler le bébé à l'Ukraine « libérée » par des nostalgiques du nazisme, et sous forte influence allemande. Khrouchtchev avait attribué l'administration de la Crimée à l'Ukraine à une époque où les frontières entre républiques soviétiques n'étaient rien de plus que les limites administratives de nos départements. La population de Crimée est majoritairement russe et le référendum prochain entérinera un état de fait. Pas question pour les Ruskoffs de se voir couper l'accès à la Mer Noire donc à la Méditerranée et aux mers du monde. Encore moins question de voir l'Otan, coalition nuisible au service des seuls Zuessa, mettre leur groin en Crimée.

 

- Ouais mais les Zétazuniens comme les Zéropéens proclament qu'ils ne reconnaîtront pas le résultat de ce référendum.

 

- Bof. Gesticulations, paroles, paroles. Ils ne feront rien. Leurs menaces économiques, Poutine s'en tamponne joyeusement le fignedé : presque la moitié de l'énergie (gaz et pétrole) dont a besoin l'Europe vient de Russie ! Alors qui serait le plus puni ? De plus, les Allemands ont trop d'intérêts dans leur commerce avec les Ruskoffs : ils leur vendent leurs grosses bagnoles, leurs machines outils. Quant à nous, on leur fourgue des armes (deux frégates énormes en construction à Saint-Nazaire) et l'essentiel de nos produits de luxe. Alors les velléités guerrières des Ukrainiens, tè ! Fume... Et n'oublions pas que toute cette histoire est pilotée à la sournoise par les officines troubles étazuniennes qui voudraient bien mettre la main sur les gisements de gaz de l'est de l'Ukraine et sur le réseau de distribution mis en place par les Russes.

 

- Mouais... Le joueur d'échec ne lâchera pas sa tour ni ses cavaliers. Heureusement, pour se divertir, on a nos bonnets rouges bretons.

 

- Ceux-là, ils sont lamentables de konnerie. Tu les as vu avec leur drapeau à la kon, étaler leurs revendications : - suppression définitive de l'écotaxe poids lourds, - fin du dumping social (?!), - fin de l'avalanche de normes et de contraintes administratives, - relocalisation des décisions en Bretagne, mais aussi : - une Bretagne à 5 départements avec relocalisation des décisions politiques, - le développement des infrastructures et des modes alternatifs de transport, - le développement des énergies renouvelables, - une relocalisation de la finance, - l'officialisation de la langue et de la culture bretonnes, - le renforcement de l'expérimentation (c'est quoi ça?), le dialogue et la transparence (en cassant tout?), que la Bretagne se dote de ses propres médias audiovisuels et numériques.

 

- Il y a des revendications qui se sont pas idiotes...

 

- Les bonnets rouges – ramassis de râleurs téléguidés par la FNSEA et un aréopage de patrons réacs - devraient compter ce que la Bretagne apporte au reste de la France et ce que la France dépense pour la Bretagne. Le rapport est de 1 à 3. Ils reçoivent 3 fois plus qu'ils n'apportent. S'ils veulent rester entre eux, qu'ils se gardent leurs plages pourries par les algues et qu'ils bouffent leurs poulets et leurs cochons immangeables...

 

- Qu'est-ce qu'on leur dit alors aux bonnets rouges ?

 

Aux bonnets rouge : Merde ! Aux Bretons : Kenavo ! Trinquons ensemble et à la nôtre !

 

 

Nonidi 19 ventôse 222

Merci à Chimulus

 

 

08/01/2014

Microlax 1er. Le retour ?

discours

 

 


Françaises, Français, mes chers compatriotes.

 

L’heure est grave, l’Europe tremble sur ses bases, le monde se déchire, la misère guette et la guerre rode. Et mes talonnettes me font mal…

 

Oui mais…

 

Oui mais la France, dans les circonstances les plus dramatiques de sa glorieuse histoire, a toujours su trouver son sauveur, a toujours su relever la tête et renverser les obstacles grâce à ces hommes providentiels de qualité exceptionnelle qu’elle génère.

 

Clémenceau, Jaurès, De Gaulle, Coluche… Je salue ces grands hommes qui ont sauvé la France éternelle lorsqu’elle était au bord de l’abime. Comme eux, moi, Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, face à l’abime, je vous propose, mes chers compatriotes, de faire un pas en avant !

 

Dans un moment d’égarement, vous m’avez préféré un ectoplasme invertébré. Pourtant, le bilan dont je peux m’enorgueillir n’est-il suffisamment éloquent ?

 

Qui a obtenu le formidable record de 4,4 millions de chômeurs ? Moi.

Qui a doublé la dette de la France, la portant à 1700 milliards ? Moi.

Qui a atteint des déficits commerciaux record? Moi.

Qui a fait baisser efficacement votre pouvoir d’achat ? Moi.

Qui a largement aggravé l’accès à la santé ? Moi.

Qui a saccagé avec constance et opiniâtreté les services publics ? Moi.

Qui a augmenté l’insécurité ? Moi.

Qui a fait exploser la précarité ? Moi.

Qui a laminé la culture, les loisirs, l’art de vivre ? Moi.

Qui a fliqué toute la population ? Moi.

Qui a instauré la brillante république des copains et des coquins ? Moi.

Qui a vendu les bijoux de famille de la France aux glorieux humanistes du Fouquet’s ? Moi.

Qui a ramené la France au rang de larbin des Zétazuniens de l’Otan ? Moi.

Qui a aboyé et bougé la queue pour plaire en se mettant à plat-ventre devant l’Allemagne de  Madame Merkel ? Moi.

Qui a donné aux jeunes Français l’opportunité de se faire tuer pour rien en Afghanistan, pas comme l’autre qui s’entête à gagner des guerres en Afrique ? Moi.

Qui a aidé, grâce à notre glorieuse armée et avec vos économies, les « rebelles » libyens a instaurer un état islamiste grâce auquel les femmes apprécient maintenant le bonheur de ne pas risquer de coups de soleil sous la burqa et de vivre en harem sous la charia ? Moi.

Qui a donné une saine occupation au Sahel à toutes les bandes qui ont pillé les arsenaux de Kadhafi ? Moi.

 

Qui… ?

Qui… ?

Qui… ?

 

Moi!

Moi!

Moi!

 

Il suffit d’ouvrir les yeux, Françaises, Français, pour se rendre compte de l’énorme réussite qu’a été mon quinquennat. Comparez plutôt à Flamby qui appauvrit les riches et marie les pédés.

 

Ne suis-je pas l’homme providentiel que le monde attend ?

 

 

Française, Français, n’ayez pas peur, je suis là. Je suis prêt à vous le mettre une fois de plus profond, et sans vaseline !

 

Vile la République !

 

Vile la France !

 

Vive Moi !

 

 

Nonidi 19 frimaire 222

 

Illustration X – Droits réservés

09/07/2013

Uhèmepets : « A votre bon cœur… »

chimulus sarkoton.jpg

 

 

A vot’ bon cœur messieurs dames

Aboulez l’pognon, aboulez la came

Pendant cinq ans je vous ai enfilé

Pour mes potes la thune, pour vous les barbelés

Partout où c’est juteux, j’ai placé mes lascars

A part moi, il est vrai, ce sont tous des toquards !

Parait que j’ai triché en faisant ma campagne

Quelques petits millions, c’est pas une montagne…

Et tous ces vieux débris, les cons stitutionnels

(Pardon ? J’en fais parti de ces polichinelles ?)

Mouais, j’y vais pas souvent, à peine pour la paye

Pour voir ces vieux kroumirs qui baillent aux corneilles.

Ils ont sucré le fric à notre Uhèmepets ?

Je m’en frotte les mains : ça fait chier Copé !

Il doit faire la manche, racler tous les centimes,

Moi je me marre bien, je passe pour victime !

Non mais regardez-les, ils sont tous à mes pieds,

Faudrait être bien con pour ne pas les piller !

Eh ! Copé, si t’allais taper mamy Zinzin ?

Du pognon, elle en a, et des pleins magasins !

T’aimes mieux mettre en branle cette Pompe à Phynance :

Les « dons » qui sont payés, au deux-tiers, par…la France !

Allez, démerdez-vous, trouvez du carburant,

Moi je pars au Qatar, je reviens dans quatre ans !

 

 

Primidi 21 Messidor 221

 

Merci à Chimulus

 

********************************

 

Ecoute ! Ecoute !

 

- Où se trouve la plus petite prison de France ?

- Dans la tête de Sarkozy, Il n'y a qu'une seule cellule.

 

 

22/03/2013

« Je t’apporterai des oranges Chouchou ! »

chimulus sarko chez le juge.jpg

 

 

 

- Merde, qu’est-ce qu’il m’arrive. Moi, mis en examen !

Pour avoir ponctionner, un peu, Mamy Zinzin.

Eh ! Oh ! Quoi ! Le pognon, faut le prendre où il est !

Elle me l’a filé, je lui ai pas volé.

Dédé, avant Mamy, était très généreux

Il filait de la thune à tous les sulfureux

Qui pesaient quelque chose au cirque politique

Droite, gauche, centre mou, c’était automatique

Il achetait ainsi, et sans beaucoup de frais,

Près de tous les partis, une neutralité

Précieuse lorsque l’on est dans les affaires

Non seulement en France mais sur toute la terre.

Alors quand il est mort, le généreux Dédé,

On a tous fait pareil auprès de la mémé !

Et puis quoi, du pognon, elle en a des montagnes

Tiens, appuies la dessus pour voir ce que tu gagnes

Par rapport au pognon de Mémé Bettencourt !

Un, deux, cinq, dix millions, ça la prend pas de court !

C’est un pet de lapin pour ces bourrés de thunes

Qui ne connaissent pas le fond de leur fortune.

Et, ne nous trompons pas, parce que, assurément,

Cet argent est pour eux un investissement !

En arrosant ainsi le monde politique

Ils prennent en quelque sorte un antibiotique.

- Sûr, il n’est pas gentil ce magistrat Gentil !

Si c’était à Paris, tu serais mieux loti…

- Pas gentil ? Carlita, mais c’est un vrai pittbull

Vaut mieux pas lui tomber entre les mandibules !

- Attends, tous tes amis vont crier au complot

Pour déconsidérer ce juge de Bordeaux…

- Les amis politiques, Carlita, j’vais te dire,

Quand tu es dans la merde, ce sont ceux-là les pires !

- T’en fais pas mon chouchou, tu auras des oranges

Si tu vas en prison. Et des slips de rechange.

 

 

Duodi 2 Germinal 221

 

Merci à Chimulus

 

 

 

Ecoute ! Ecoute !

 

Où se trouve la plus petite prison de France ?

 - Dans la tête de Sarkozy, Il n'y a qu'une seule cellule.

 

15/06/2012

Bientôt des oranges pour Sarko ?

chimulus-52-05 sarko prison.jpg

 

A partir de ce soir, Microlax 1er perd sa protection monarquale et redevient le citoyen Nicolas Paul Stéphane Sárközy de Nagy-Bocsa, exposé comme tout un chacun a devoir rendre des comptes à la justice. Celle-ci avait attendu un mois supplémentaire pour convoquer l’ex président Chirac. Sarko battra-t-il ce record ? Ouette inde si…

 

L'article 67 de la Constitution stipule que le président de la République ne peut pas, pendant toute la durée de son mandat « être requis de témoigner » ni « faire l'objet d'une action, d'un acte d'information, d'instruction ou de poursuite ».  Cette interdiction cessant un mois après la cessation de ses fonctions, c’est donc ce soit à minuit pour le ci-devant Sárközy de Nagy-Bocsa Nicolas Paul Stéphane.

Les juges de Bordeaux, pour l’affaire Béthencourt, le juge Van Ruymbeque pour l’affaire Bettencourt seront peut-être intéressés d’entendre le témoignage de ce citoyen pas redevenu comme les autres…

 

chimulus-52-02 sarko avoue à carlita.jpg

 

Octidi 28 Prairial 220

 

Merci à Chimulus et à Urtikan


05/06/2012

Au bistro de la toile : Le retour de Microlax 1er !

chimulus bistro copie.jpg

 

 

- Eh ! T’as vu, il est revenu le fifrelin…

 

- De qui tu parles Loulle ?

 

- Ben, de Microlax 1er ! Après des vacances au Maroc et avant de repartir faire du vélo et réparer le tout-à-l’égout chez sa belle-doche au Cap-Nèg (Oh ! Pardon, Cap Homme-de-couleur)

 

- Il est revenu, il n’est plus rien que lui-même et pourtant on va continuer à casquer grave pour lui !

 

- Raconte.

 

- Selon le député René Dosière, auteur de "L'Argent de l'Etat", chaque ancien président nous coûte chaque année entre 1,5 et 2 millions d’euros par an ! Ces avantages recouvrent :

  • Un appartement de fonction avec personnel (au moins deux personnes, Giscard en a quatre !) Pour Microlax, c’est un appart de 11 pièces dans les quartiers chics de Paris.
  • Au moins 7 collaborateurs…pour ouvrir son courrier sûrement.
  • Une voiture de fonction avec deux chauffeurs.
  • Une escorte composée de deux ou trois policiers. Et ses domiciles privés seront surveillés par les gendarmes.
  • Voyages gratuits pour lui et sa conjointe (idem pour les autres ex) sur l’ensemble des réseaux publics ferroviaires, aériens et maritimes dans la meilleure classe.
  • Dans ses déplacements à l’étranger, il sera traité comme un président de la République. "C’est-à-dire qu’il est accueilli par l’ambassadeur de France qui peut le loger et l’aider à organiser ses déplacements" dit Dosière.
  • Carla n’est pas oubliée : En cas de décès d'un ancien président de la République, sa veuve pourra bénéficier d’une partie de ces avantages.
  • Sans oublier de grasses rémunérations : 18 000 euros de revenus mensuels (plus que…le président Hollande !). En tant qu'ancien chef d'Etat, Nicolas Sarkozy aura droit à une dotation, c’est le terme, qui est égale à la rémunération d’un conseiller d’Etat et qui est de l’ordre de 6 000 euros par mois. Ensuite, puisqu’il a décidé de siéger au Conseil Constitutionnel, il touchera 12 000 euros brut de plus par mois. Soit un total de 18 000 euros mensuels.


- …taing ! T’as raison, Victor, il va nous coûter un bras !


- Et tu sais à qui on doit toutes ces largesses aberrantes ? A Fabius, alors premier ministre, par une simple lettre à Giscard… Il y a tout de même un doute, c’est qui paiera les oranges ?


- ?????!!!!!?????


- Ben, faut pas oublier qu’à partir d’un mois après sa cessation d’activité en temps que président de la République (soit autour du 15 juin), il redevient un citoyen justiciable comme les autres. Et il va probablement recevoir dans ses beaux bureaux tous neufs deux convocations : - une du juge Gentil (pas si gentil que ça !) de Bordeaux concernant l’affaire Bettencourt (soupçons d’enveloppes d’argent liquide pour sa campagne électorale de 2007); - une autre du juge Van Ruymbeque concernant l’affaire Karachi (soupçon de rétro commissions sur ventes d’armes au profit de la campagne électorale de Balladur).


- Tè ! Victor, si c’est nécessaire, je veux bien les payer moi, les oranges !


- A la nôtre !

 

Octidi 18 Prairial 220

Merci à Chimulus

20/04/2012

Sarko : l’envers vaut mieux que l’endroit !

sarko tête de veau.jpg

Dimanche, faisons en sorte qu'il soit cuit, et bien CUIT !

 

 

A l'UMP, nous accomplissons ce que nous promettons.

Seuls les imbéciles peuvent croire que

nous ne lutterons pas contre la corruption.

Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous:

L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.

Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que

les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.

Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que

la justice sociale sera le but principal de notre mandat.

Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que

l'on puisse continuer à gouverner

avec les ruses de la vieille politique.

Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que

soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences

nous ne permettrons d'aucune façon que

nos enfants meurent de faim

nous accomplirons nos desseins même si

les réserves économiques se vident complètement

nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que

vous aurez compris qu'à partir de maintenant

nous sommes avec Nicolas Sarkozy, l'homme de la « rupture tranquille ».

 

 

Allez, relisez ce manifeste en partant d’en bas, et vous aurez la vérité !

 

Duodi 2 florial 220

 

Illustration X – Droits réservés